VIDEO – La fille du général iranien Soleimani prédit aux États-Unis des «jours sombres»

0
49

Des milliers d’Iraniens ont envahi lundi 6 janvier les rues de Téhéran pour rendre hommage au général Qassem Soleimani, tué le 3 janvier lors d’une frappe aérienne américaine à Bagdad. Sa fille, présente pour l’événement, a déclaré que la mort de son père apporterait des «jours sombres» aux États-Unis.

Zeinab Soleimani, la fille du général iranien Qassem Soleimani tué le 3 janvier 2020 par une frappe de l’armée américaine à Bagdad ordonnée par Donald Trump, a averti les États-Unis et Israël des conséquences de cet assassinat lors de la cérémonie d’hommage à son père qui a lieu lundi 6 janvier à Téhéran, rapporte Reuters.

“Fou de Trump, ne pense pas que tout est fini avec le martyre de mon père», a déclaré Zeinab Soleimani dans son discours diffusé sur la télévision nationale.
«L’Amérique et les sionistes doivent savoir que le martyre de mon père réveillera le front de la résistance et qu’il entraînera des jours sombres pour eux», a-t-elle ajouté.

Réactions à la mort du général

Dans un courrier envoyé le 4 janvier au secrétaire général de l’Onu et au Conseil de sécurité des Nations unies, l’Iran a déclaré qu’il se réservait le droit à l’autodéfense après la mort du général.

Le représentant permanent de l’Iran auprès de l’Onu, Majid Takht Ravanchi, avait précédemment comparé le meurtre du général Soleimani à une déclaration de guerre.

Plusieurs hauts responsables de la République islamique ont promis de venger sa mort.

Le 5 janvier, un responsable américain a déclaré à Reuters que les États-Unis ont constaté que l’Iran avait placé son système de missiles en état d’alerte renforcé sur son territoire.

De son côté, le Président Trump a menacé de frapper «très rapidement et très durement» 52 sites en Iran en cas d’attaques contre les Américains.

La communauté internationale appelle les États-Unis et la République islamique à la retenue

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here